Biographie & Blog

La majeure partie de mes archives concernant l’ensemble de mes reportages de photo-journaliste sur la santé, le social depuis 2005 sont sur le site de l’agence lookatsciences

Biographie

Elisabeth Schneider Charpentier

  • Née à Paris, Photographe – Vit entre Paris et Dieppe. (En ce moment plus souvent à Dieppe)
  • Assistante entre 1993 et 1999 d’Isabelle Menu – Tireuse N&B argentique.
  • Assistante entre 2003 et 2006 de François Halard  AD (architecture and design) VOGUE / HOUSE & GARDENS / ELLE

• 2007- 2008 : Cycle de formation section photojournalisme à l’EMI-CFD.

• 2014 : Formation WordPress à l’école des Gobelins

• 2019 – 20 : En cours de formation à l’écriture littéraire en 6 modules. Module 6 en juin 2020. Aleph Formation

PRIX :

• En 2008, prix Mark Grosset et le prix des Écoles de journalisme du Festival International du Scoop D’Angers pour son reportage «Acceptation» .

• En 2010, prix de la Bourse du Talent Reportage de Photographie.com. Pour le même travail.

• En 2013, deuxième prix Festival Freelens / Map Toulouse. (pour « Insoumise à nu » portrait de Thérèse Clerc).

• En 2014, troisième prix Festival Freelens / Map Toulouse. (Pour « Trompe la mort » portrait de Ariane Ostier).

• En 2015, troisième prix Festival Freelens / Map Toulouse. (Pour « Axe majeur » portrait de Jacqueline Lorthiois).

• En 2018, finaliste pour la Bourse brouillon d’un rêve d’images de la SCAM.


• Entre dans le fonds photographique de la BNF en 2010.


Photographe documentaire. L’écriture photographique en ce moment, je l’envisage en fonction des sujets que j’explore. Probablement influencée par mon expérience de la presse ou il est nécessaire de s’adapter aux différentes lignes éditoriales, je suis assez polymorphe entre mon travail de commande et mon travail d’auteur, du reportage social au documentaire, en passant par le portrait, l’illustration ou une recherche artistique. Développant un travail personnel autour de l’intimité par des portraits au long cours. j’envisage aussi la photographie comme une écriture introspective et intimiste.

Durant 10 années, j’ai exercé le métier de tireur en chambre noire. Je collabore avec le journal Libération en tant que tireuse, de 1999 -2007.

J’ai travaillé en commande avec la presse spécialisée et généraliste mensuelle, hebdomadaire et quotidienne française entre 2005 et 2020. Aujourd’hui, je collabore nouvellement comme photographe pour le site d’une fondation. Je suis représentée depuis 2010 par l’Agence «Look at Sciences» pour les sujets, santé et médecine. J’ai collaboré avec l’Ensemble intercontemporain durant deux années pour la revue « Accents« . J’anime des ateliers de photographie en collaboration avec la M.E.P (Maison Européenne de la Photographie) et la M.G.I (l’association de la Maison du Geste et de l’Image) auprès du jeune public depuis 2011 et pour la ville de Dieppe avec le label Dieppe Ville d’Art et d’Histoire.

Concernant mon travail d’autrice, en 2013, je réalise un portrait photographique et multimédia de Thérèse Clerc, «  Insoumise à nu » figure du féminisme français et initiatrice de la Maison des Babayagas de Montreuil, publié sur Rue 89 et dans Libération.fr.  [Incestum] durant la résidence de trois mois à Pollen Monflanquin, Témoignage de Katherina Niestockel puis  «Axe Majeur» témoignage de Jacqueline L. première personne en France a avoir été greffée intégralement de la colonne vertébrale. «Trompe la mort» témoignage d’Ariane Ostier.

Actuellement, je termine un documentaire « Ex’île ». Ce travail a été sélectionné lors des lectures de portfolios de Sylvie Hugues au sein de la MEP 2019.

j’ai participé à l’édition du livre sur mon travail concernant Brigitte M. intitulé « M’aime pas peur » Co-édité avec l’Arsep (Association pour la recherche contre la sclérose en plaques) et  l’Association Paars aux éditions CDP.

En 2002, je participe en tant que photographe de plateau au court métrage de Claude Lelouch pour le long métrage «September 11th» réalisé par 11 réalisateurs de notoriété internatio­nale. Mon travail de photographie sera agrandi pour le décor du film.

Et lien vers le Cnap & Résidence artistique Pollen Montflanquin

Blog par ailleurs